Johnny Hallyday veut faire du blues. Son ami Bono lui a écrit deux chansons pour son prochain disque qu’il enregistrera à Los Angeles.

JOHNNY HALLYDAY

Retour aux sources: le blues

Marie-Joëlle Parent
Journal de Montréal

13-05-2007 | 10h21

Johnny Hallyday retourne à ses premiers amours, le blues. Il sera à Los Angeles dans les prochains jours pour enregistrer deux nouvelles chansons écrites par son ami Bono. Pendant que tout le monde parle de son possible retour en France, Johnny Hallyday a plutôt confié au Journal de Montréal qu'il songe à quitter le lac Léman pour Hollywood...
Toute la presse parle du retour en France de Johnny Hallyday, maintenant que Nicolas Sarkozy est à la présidence et que sa promesse de baisser les impôts risque de se réaliser (Johnny Hallyday réside présentement en Suisse) Hier, on avait bien averti les journalistes montréalais de ne pas parler de ce sujet délicat au chanteur...  «Je pense acheter une maison et m'installer un an à Los Angeles, j'y ai vécu 10 ans. Vous savez dans la vie, l'important, c'est de ne pas s'ennuyer, je n'aime pas rester au même endroit» a confié tout bonnement le chanteur, assis devant son paquet de Gitane et un bon verre de Chardonnet.
La rencontre s'est déroulée dans un hôtel du centre-ville hier après-midi. Sa dernière visite à Montréal remonte à 2000, où il était monté sur scène au St Denis. Cette fois il est en ville pour la promo du Flashback tour, un disque et DVD enregistrés lors d'un concert donné à Paris en 2006.
Contre toutes attentes, Johnny est de bonne humeur, il s'excuse d'emblée pour son mal de gorge choppé dans l'avion. On le sent à l'aise au Québec, sans gardes du corps. En France ça serait impossible. C'est le Elvis des Français. La plus grande rock star de l'Hexagone.
À 63 ans, il a toujours le bleu du regard aussi perçant, le visage marqué par le rock'n'roll way of life et un look mi-Elvis, mi-Terminator: lunettes fumées, veste de cuir et bagues avec tête de mort.
Mon ami Bono
Aujourd'hui, «Jeuuuuuny» comme l'appellent les Français est en direction de Los Angeles pour enregistrer les nouvelles chansons de son album Blues, un projet qui l'emballe. «J'ai deux chansons composées par Bono, c'est un vieil ami, c'était son idée, il est venu me voir à Monaco et m'a dit I want to write you a blues, man et il m'a écrit la chanson I am the Blues!» confie le chanteur.
Ça fait quatre ans qu'il planifie cet album, «j'ai dû écouter plus de 100 chansons pour en choisir 15». Le projet a même causé la rupture de son contrat de 43 ans avec Universal Music. «C'est une des raisons pour lesquelles j'ai quitté pour aller chez Warner. Je voulais revenir à mes racines, le blues, on ne voulait pas payer pour ça. J'ai donné ma démission, la liberté n'a pas de prix», dit le chanteur, tout en écrasant sa clope