Johnny_001

Johnny à Laetitia : «C'est bon, on s'en va maintenant»

Léna Lutaud et Armelle Vincent à Los Angeles

15/12/2009 

Johnny Hallyday est sorti de son coma artificiel. «Tout va bien, il parle, il est entouré de ses proches», indique son service de presse. A Paris, le Dr Stéphane Delajoux qui l'a opéré, se défend.

Hospitalisé au Cedars-Sinaï de Los Angeles et plongé dans un coma artificiel depuis quatre jours, Johnny Hallyday a été progressivement réveillé par les médecins, lundi. Selon la radio RTL, cette sortie d'une anesthésie générale prolongée s'est faite en allégeant progressivement les doses de sédatifs.

«Johnny Hallyday est sorti du coma artificiel. Tout va bien, il parle, il est entouré de ses proches», a indiqué lundi soir le service de presse. Selon RTL, il a reconnu les gens de son entourage et a même plaisanté en demandant avec le sourire si ce n'était «pas trop dur pour eux», avant de se rendormir. Son ami de toujours Charles Aznavour a indiqué mardi matin sur i-télé que le chanteur avait lancé affectueusement à Laetitia : «C'est bon, on s'en va maintenant».

Pour ce moment délicat, tout le clan Hallyday, auquel se sont ajoutées Nathalie Baye et Laura Smet [Voir la vidéo de leur arrivée ], était réuni autour du chanteur. Le chef de chirurgie orthopédique et traumatologique de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Yves Catonné, qui représente les assureurs, s'est rendu, lundi, au chevet de John­ny, accompagné du médecin- conseil des assurances, le docteur Zuccarelli.

Jean-Claude Camus : «Il me manque»

Le producteur de Johnny, Jean-Claude Camus, a pris un vol mardi matin pour se rendre à Los Angeles, indique leparisien.fr. «N'y voyez pas le signe de mauvaises nouvelles», a-t-il tenu préciser. «Il me manque, j'ai envie d'être à ses côtés.» Le collaborateur et ami de l'artiste gérait jusqu'à présent la communication sur l'état de santé du chanteur depuis Paris. Il s'est déclaré «franchement inquiet après un long coma artificiel comme celui-là», concernant la suite de la tournée de Johnny. Il devrait s'exprimer mercredi sur la question, après avoir eu le compte-rendu des experts.

Totalement inconnu à Los Angeles il y a encore quelques jours, le chanteur a réussi grâce aux paparazzi massés aux abords de l'hôpital Cedars-Sinaï et à l'aéroport, à se faire remarquer par le redouté blogueur Perez Hilton. Lu par le Tout-Hollywood et la presse people, Perez s'est pour une fois abstenu d'être méchant, et a souhaité un prompt rétablissement à Johnny.

À Paris, Stéphane Delajoux, le chirurgien accusé par le producteur Jean-Claude Camus d'avoir «massacré» Johnny Hallyday, se défend. Dans une interview accordée au Quotidien du Médecin, il précise que «le départ en avion de Johnny Hallyday pour Los Angeles, cinq jours après son opération pour une hernie discale, ne faisait l'objet d'aucune contre-indication : absence de fièvre et cicatrice propre». Le neurochirurgien affirme aussi qu'«aucune erreur, aucune anomalie n'a été décelée à aucun moment, pendant et après l'acte opératoire».